Lifting anti-âge pour les bras


Lifting anti-âge pour les bras
4.5 (90%) 4 votes

 

Les fluctuations de poids, le vieillissement et l’hérédité contribuent à un relâchement de la peau du bras. La chirurgie du lifting des bras est adapté aux personnes qui ont la peau des bras pendantes en raison d’un excès de peau et de graisse. Le lifting du bras est une intervention chirurgicale qui réduit l’affaissement de la peau. De plus, l’opération resserre et lisse le tissu de soutien sous-jacent qui définit la forme du haut du bras.

Lifting du bras, pourquoi?

Le lifting des bras est pratiqué à Paris en chirurgie ambulatoire. C’est le moyen le plus probent pour remodeler le contour du bras. La chirurgie est occasionnellement associée à la liposuccion, pour éliminer l’excès de graisse et donner aux bras (ou autres zones) un aspect plus tonique et sculpté.

Avantages

  • Les résultats sont permanents, mais l’affaissement peut réapparaître avec l’âge ou le gain de poids.
  • Les taux de complications publiés varient, mais la brachioplastie est considérée comme une intervention à faible risque. Les effets secondaires les plus fréquents comprennent des problèmes mineurs de cicatrisation, des hématomes et des cicatrices hypertrophiques (28,9 %). Des lésions nerveuses ont été observées chez 1,5 % des patients. Aucune complication majeure, telle que caillots sanguins et infection, n’a été observée.
  • Les vêtements sont mieux ajustés (la patiente se sent plus confiante dans des vêtements sans manches) une fois que l’excès de peau est enlevé.

Inconvénients

  • Une cicatrice est présente à l’intérieur du bras, du coude à l’aisselle. Si la patiente a une ablation étendue de peau ou de tissu, sa cicatrice sera plus grande.

 

Que se passe-t-il lors d’un lifting du bras ?

Cette chirurgie ambulatoire dure au moins trois heures et nécessite une anesthésie générale. Le médecin pratiquera une incision le long du bras, en allant sur toute la longueur, de l’aisselle au coude. Une fois l’incision pratiquée, le chirurgien enlèvera l’excès de tissu et de graisse du haut du bras à l’aide d’un scalpel ou d’un outil de cautérisation, avant de suturer la plaie pour la fermer. La règle la plus importante de cette opération est de ne pas prendre trop de peau. La patiente pourra rentrer chez elle le jour même. Les bras seront enflés, ainsi prévoyez de ne pas rester seule les premières 24 à 48 heures.
Il faut de 4 à 6 semaines avant que les patientes aient complètement récupéré de leur opération. La récupération post-opératoire initiale peut être inconfortable (environ quatre sur l’échelle de douleur), mais la douleur a tendance à diminuer après trois ou quatre jours. La plupart des patientes ressentent plus de tension que de douleur. Le chirurgien prescrira des analgésiques de soutien.

La patiente rentre à son domicile avec des bandages et éventuellement des manchons de compression couvrant les incisions. Le médecin chargé de cette intervention conseillera les gestes à faire pour limiter l’amplitude de mouvement et garder le site d’incision stable pendant la récupération. En général, la patiente n’a pas la possibilité de lever ses bras durant 15 jours. Forcer sur les bras met une forte pression sur la région des aisselles et amène la fragilisation des cicatrices. Des drains chirurgicaux seront placés près des incisions pour empêcher le liquide de s’accumuler pendant la cicatrisation. Le praticien enlèvera les drains et les points de suture non dissolubles lors d’un rendez-vous de suivi environ une semaine après l’opération. Les pansements sont gardés de 24 à 48 heures après l’intervention ; les vêtements de compression sont conservés quatre semaines. Les points de suture dissolubles sont réabsorbés par le corps, en une semaine.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *